Département d’État des États-Unis
Antony J. Blinken, secrétaire d’État
Le 11 octobre 2022
Communiqué de presse

À l’occasion du 10e anniversaire de la Journée internationale de la fille, les États-Unis réaffirment leur engagement en faveur de la promotion des droits et de l’autonomisation des filles et des jeunes femmes, dans toute leur diversité, dans le monde entier.

En 2022, nous sommes loin, trop loin, de l’équité entre les sexes dans le monde. Aujourd’hui, les filles et les jeunes femmes sont touchées de manière disproportionnée par des défis sans précédent dus aux pandémies de COVID-19 et de VIH, aux conflits et crises humanitaires, et au nombre croissant de catastrophes liées au climat auxquelles notre planète est confrontée. Les filles et les jeunes femmes continuent à faire face à des risques de violence et de discrimination dans presque tous les domaines, chez elles, dans les écoles, au sein des communautés et en ligne.

Elles s’affirment pourtant malgré les obstacles en tant qu’actrices principales du changement. Les filles et les jeunes femmes sont à l’avant-garde de l’action climatique, exigent une plus grande responsabilité de la part de leurs gouvernements et dénoncent les violations des droits humains. Pour accélérer les progrès, nous devons honorer notre engagement à les impliquer pleinement dans les processus décisionnels et à défendre leurs solutions.

Nous avons publié l’année dernière la toute première Stratégie nationale des États-Unis sur l’équité et l’égalité entre les genres pour les droits et l’autonomisation des femmes et des filles. Cette année, nous publierons une mise à jour pragmatique de la stratégie américaine pour prévenir et répondre à la violence basée sur le genre dans le monde qui mettra l’accent sur les filles, les risques uniques auxquels elles sont confrontées et leur rôle en tant qu’agents du changement dans la prévention et la réponse aux violences basées sur le genre. Les États-Unis poursuivront également leur œuvre de promotion de la sécurité des filles en ligne par le biais du Partenariat mondial pour l’action contre le harcèlement et les abus en ligne fondés sur le genre et du groupe de travail de la Maison-Blanche pour lutter contre le harcèlement et la violence en ligne.

Sur le plan multilatéral, dans le cadre de notre soutien au Forum Génération Égalité, les États-Unis se sont engagés à doubler leur assistance au partenariat DREAMS du plan présidentiel d’aide d’urgence des États-Unis à la lutte contre le sida (PEPFAR), qui finance des programmes axés sur le renforcement économique, la prévention de la violence basée sur le genre, les soins post-VBG et les services de santé sexuelle et reproductive. Et enfin, les États-Unis continuent de soutenir ONU Femmes, le FNUAP et l’UNICEF dans le cadre de partenariats essentiels au service des actions de prévention et de réponse à toutes les formes de violence basée sur le genre, en particulier les mariages d’enfants, précoces et forcés ; la mutilation génitale féminine/excision ; et le harcèlement et la violence en ligne.

Dans la perspective des dix prochaines années, les États-Unis restent résolument engagés à travailler en partenariat avec les filles et les jeunes femmes dans toute leur diversité et à faire entendre leur voix pour garantir la jouissance égale de leurs droits, de leur sécurité et de leur capacité à participer de manière significative aux sociétés et aux décisions qui affectent leur vie. Maintenant plus que jamais, nous avons besoin du leadership, de la créativité et de la détermination des filles pour catalyser le changement et contribuer à résoudre les nombreux défis mondiaux auxquels nous sommes confrontés.


Voir le contenu d’origine : https://www.state.gov/observance-of-the-international-day-of-the-girl-child-on-its-10th-anniversary/

Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.

U.S. Department of State

The Lessons of 1989: Freedom and Our Future