Département d’État des États-Unis
Antony J. Blinken, secrétaire d’État
Le 6 février 2024
Communiqué de presse

 

À l’occasion de la Journée internationale de tolérance zéro à l’égard des mutilations génitales féminines, les États-Unis s’associent aux survivantes et aux militants à travers le monde pour demander qu’il soit mis fin aux mutilations génitales féminines et à l’excision.

Les mutilations génitales féminines, quels qu’en soient le type, le degré, la gravité ou la motivation à la base, constituent une violation des droits de la personne qui porte préjudice aux filles et aux jeunes femmes aux États-Unis et dans le monde entier. Les femmes et les filles méritent toutes une vie libre de violence basée sur le genre.

Les États-Unis soutiennent des programmes mondiaux visant à mettre fin à ces brutalités, notamment par le biais de leur récente contribution au Programme conjoint UNFPA-UNICEF sur les mutilations génitales féminines. Grâce à ces actions mondiales, les filles sont aujourd’hui trois fois moins susceptibles qu’il y a 30 ans d’être soumises à des mutilations génitales et à l’excision.

Les États-Unis sont déterminés à éliminer les mutilations génitales féminines et l’excision où qu’elles aient lieu et resteront solidaires des survivantes, des organisations féminines à l’échelon local et des groupes et réseaux dirigés par des jeunes en vue de cet objectif important.

 


Voir le contenu d’origine : https://www.state.gov/observance-of-the-international-day-of-zero-tolerance-for-female-genital-mutilation-3/

Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.

U.S. Department of State

The Lessons of 1989: Freedom and Our Future