Département d’État des États-Unis
Bureau du porte-parole
Le 6 février 2021
Communiqué de presse

Ces dernières années, les États-Unis se sont joints à la communauté internationale le 6 février à l’occasion de la Journée internationale de tolérance zéro à l’égard des mutilations génitales féminines/de l’excision (MGF/E). Les États-Unis restent déterminés à mettre fin à ces violations flagrantes des droits humains et à soutenir les survivantes des MGF/E, à la fois dans leur pays et dans le monde.

Selon les Nations unies, plus de quatre millions de femmes et de filles sont exposées à des risques de mutilations génitales féminines/excision dans le monde chaque année, et la pandémie de COVID-19 semble avoir accru leur incidence du fait de facteurs économiques et de la perte de protections sociales. Dans ce contexte, il est plus important que jamais de multiplier nos efforts pour mettre fin aux mutilations génitales féminines/à l’excision.

Les États-Unis savent que la responsabilisation des auteurs de ces actes est essentielle à la fois pour punir les personnes coupables de violations des droits humains et pour dissuader ces agissements à l’avenir. Le 5 janvier 2021, les États-Unis ont donc promulgué la loi Strengthening the Opposition to Female Genital Mutilation Act (STOP FGM Act) qui vise à renforcer la criminalisation des MGF/E et à faire en sorte que les violations en la matière au niveau national puissent faire l’objet de poursuites devant un tribunal fédéral. C’est ainsi que les États-Unis peuvent être un chef de file mondial par le pouvoir de notre exemple. Le respect des droits humains des femmes est essentiel à une paix, une prospérité et une sécurité durables, et les États-Unis continueront d’œuvrer pour un avenir dans lequel toutes les femmes et les filles jouiront de leurs droits fondamentaux.


Voir le contenu d’origine : https://www.state.gov/observance-of-the-international-day-of-zero-tolerance-to-female-genital-mutilation-cutting/

Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.

U.S. Department of State

The Lessons of 1989: Freedom and Our Future