La Maison-Blanche
Kamala Harris, vice-présidente
Dubaï, Émirats arabes unis

Le 2 décembre 2023

 

LA VICE PRÉSIDENTE : Bonjour. C’est un honneur pour moi de me trouver avec les leaders distingués présents ici, aujourd’hui.

Il y a deux ans, le président Joe Biden est monté à la tribune de la COP26 et a déclaré son ambition, à savoir que les États-Unis d’Amérique seraient de nouveau un leader mondial dans la lutte contre la crise climatique.

Depuis, les États-Unis ont concrétisé cette ambition. Le président Biden et moi avons réalisé le plus grand investissement climatique de l’histoire de notre pays, voire, selon certains, du monde entier : environ mille milliards de dollars sur les dix prochaines années.

En conséquence, aujourd’hui, à travers les États-Unis, nous construisons et développons des centaines d’usines de fabrication de panneaux solaires, d’éoliennes, de véhicules électriques et de batteries. Nous posons des milliers de kilomètres de lignes de transmission haute tension pour fournir de l’énergie propre aux quatre coins de notre pays, et nous réduisons les émissions non seulement dans les secteurs de l’énergie et des transports, mais aussi dans l’industrie, l’agriculture, les bâtiments et la construction.

Nous investissons également dans la résilience et l’adaptation pour restaurer nos littoraux, nos zones humides et nos forêts, et rendre les collectivités plus résilientes aux conditions météorologiques extrêmes liées au climat.

Nous avons aussi placé l’équité au centre de toutes nos actions, en investissant dans les populations marginalisées, qui sont souvent les plus touchées par les conditions météorologiques extrêmes et qui portent un fardeau disproportionné en matière de pollution liée aux combustibles fossiles.

Sur le plan mondial, les États-Unis sont un chef de file des efforts visant à étendre le financement climatique international. Rien que cette année, nous avons accru nos contributions, qui s’élèvent maintenant à plus de 9,5 milliards de dollars, ce qui nous met en bonne voie pour atteindre l’objectif ambitieux du président Biden, à savoir de contribuer à hauteur de 11 milliards de dollars d’ici 2024.

Aujourd’hui, je suis également fière d’annoncer un nouvel engagement de 3 milliards de dollars au Fonds vert pour le climat, qui aide les pays en développement à investir dans la résilience, les énergies propres et les solutions basées sur la nature.

Aujourd’hui, nous démontrons par l’action que le monde peut et doit faire face à cette crise.

C’est un moment décisif. Nos actions collectives, ou pire, notre inaction, auront un impact sur des milliards de personnes pendant des décennies.

Malgré tout ce que nous avons accompli, il reste beaucoup de travail à faire. Et le progrès soutenu ne sera pas possible sans une lutte.

À travers le monde, certains cherchent à ralentir ou à stopper notre progrès. Des dirigeants qui nient la science du climat, retardent les actions climatiques et propagent de fausses informations. Des entreprises qui font du verdissement d’image en faveur de l’inaction climatique et exercent des pressions pour que de milliards de dollars de subventions aillent aux combustibles fossiles.

Face à leur résistance et dans le contexte de ce moment, nous devons faire davantage.

Pour maintenir à portée notre objectif critique de 1,5 degré Celsius, nous devons oser être à la hauteur des enjeux, accélérer nos efforts en cours, augmenter nos investissements et montrer l’exemple avec courage et conviction.

Malgré les difficultés auxquelles nous sommes confrontés, je suis optimiste. Avec de l’ambition et des actions audacieuses, je sais que nous construirons un monde plus propre, plus sain et plus prospère pour cette génération et celles à venir.

Merci. (Applaudissements)

 


Voir le contenu d’origine : https://www.whitehouse.gov/briefing-room/speeches-remarks/2023/12/02/remarks-by-vice-president-harris-delivering-the-u-s-statement-at-cop28/

Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.

U.S. Department of State

The Lessons of 1989: Freedom and Our Future