Département d’État des États-Unis
Antony J. Blinken, secrétaire d’État
Le 1er juin 2022
Communiqué de presse

Depuis plus de 50 ans, les gens à travers le monde se rassemblent pour célébrer le Mois des fiertés, au cours duquel nous honorons la belle diversité des communautés LGBTQI+ tout en reconnaissant que le mouvement visant à promouvoir les droits humains des personnes LGBTQI+ a été à la fois un mouvement de lutte et de progrès. Le Mois des fiertés commémore les émeutes de Stonewall, une journée fatidique de 1969, lorsque des personnes LGBTQI+ se sont insurgées contre les mauvais traitements et la discrimination de la police. Leur geste de protestation a conduit à la naissance d’un mouvement de défense des droits humains. Ce mouvement a finalement permis de garantir une plus grande reconnaissance des droits humains des personnes LGBTQI+ et a renforcé la démocratie américaine elle-même. Les pays sont plus forts lorsque tous, peu importe l’orientation sexuelle, l’identité ou l’expression de genre, ou les caractéristiques sexuelles, sont pleinement reconnus comme des membres libres et égaux de leur société.

L’une des principales questions liées aux droits humains à notre époque est le traitement des personnes LGBTQI+ dans le monde. Les communautés LGBTQI+ continuent de vivre dans une violence et une discrimination inacceptables. Ceux qui cherchent à promouvoir et à protéger les droits de personnes LGBTQI+ sont particulièrement exposés aux attaques. Dans de trop nombreux pays aujourd’hui, l’accès à des informations LGBTQI+ est limité et la représentation des questions LGBTQI+ fait l’objet de censure. Trop souvent, les manifestations de « fierté » elles-mêmes sont interdites par des gouvernements ou violemment perturbées par des gens motivés par la haine.

Le département s’efforce de promouvoir les droits humains des personnes LGBTQI+ conformément au Mémorandum du président Biden sur la promotion des droits humains des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres, queers et intersexuées dans le monde. Le département d’État a actualisé les politiques visant la demande de passeport afin d’autoriser une auto-certification du genre et la possibilité de mettre un « X » pour le genre. Nous avons émis le rapport annuel sur les droits humains qui insistait notamment sur les violations des droits humains de personnes LGBTQI+. Nous avons suivi les procédures judiciaires concernant les personnes LGBTQI+ injustement arrêtées. Nous avons affirmé à nouveau que les personnes LGBTQI+ et leurs familles méritaient une égalité totale, et nous avons été aux côtés des intervenants locaux en faveur de l’égalité du mariage. Nous nous sommes exprimés quand des personnes LGBTQI+ étaient victimes de crimes haineux. Nous avons également célébré un jalon important : le Global Equality Fund a dépassé le plafond des 100 millions de dollars dans plus de 100 pays en soutien du mouvement des droits humains des personnes LGBTQI+ en première ligne. Nous accomplissons toutes ces tâches en reconnaissant que les Américains ont encore beaucoup à faire pour garantir l’égalité et la dignité des personnes LGBTQI+ dans notre pays.

Pour célébrer le Mois des fierté, le département d’État des États-Unis renouvelle son engagement visant à protéger et à promouvoir les droits humains des personnes LGBTQI+ à travers le monde.


Voir le contenu d’origine : https://www.state.gov/commemorating-pride-month/

Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.

 

U.S. Department of State

The Lessons of 1989: Freedom and Our Future