Département d’État des États-Unis
Bureau du porte-parole
Le 10 septembre 2021
Communiqué de presse

Les États-Unis restent gravement préoccupés par le conflit en cours dans plusieurs régions d’Éthiopie. Les informations faisant état de la poursuite des violations des droits humains et des atrocités commises par les Forces de défense nationale éthiopiennes, les Forces de défense érythréennes, les forces régionales et irrégulières d’Amhara, le FLPT et d’autres groupes armés, notamment l’attaque qui a été signalée à l’encontre de civils dans un village de la région d’Amhara cette semaine, sont profondément alarmantes. Nous condamnons avec la plus grande fermeté toutes ces exactions à l’encontre de civils et appelons toutes les parties au conflit à respecter les droits de l’homme et leurs obligations dans le cadre du droit international humanitaire.

Nous convenons avec le secrétaire général de l’ONU et les dirigeants de l’Union africaine qu’il n’existe pas de solution militaire au conflit dans le nord de l’Éthiopie, et qu’il est impératif de trouver une solution politique durable. Nous exhortons le gouvernement éthiopien et le FLPT à engager immédiatement des négociations sans conditions préalables en vue d’un cessez-le-feu durable.

Les rapports de plus en plus nombreux sur les violations des droits humains soulignent l’urgence d’enquêtes internationales indépendantes et crédibles. Il est essentiel que le gouvernement éthiopien et toutes les autres parties au conflit permettent et facilitent l’accès nécessaire à cet effet. Nous attendons avec impatience des informations sur l’évolution de la situation des droits humains dans le Tigré de la part du Haut-Commissaire des Nations unies aux droits de l’homme à l’occasion de la quarante-huitième session du Conseil des droits de l’homme et la publication du rapport d’enquête conjoint de la Commission éthiopienne des droits de l’homme et du bureau du Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme dans les plus brefs délais. Nous appelons également à une entière coopération avec la Commission d’enquête de la Commission des droits de l’homme et des peuples de l’Union africaine. La mise en place de mécanismes transparents et indépendants de responsabilisation des auteurs de violations des droits de l’homme est essentielle à la réconciliation politique et à la paix en Éthiopie.


Voir le contenu d’origine : https://www.state.gov/ongoing-conflict-and-human-rights-abuses-in-northern-ethiopia/

Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.

U.S. Department of State

The Lessons of 1989: Freedom and Our Future