Département d’État des États-Unis
Bureau du porte-parole
Le 22 septembre 2022
Communiqué de presse

Le texte de la déclaration suivante a été publié par les gouvernements des États-Unis d’Amérique, de l’Australie, du Japon, de la Nouvelle-Zélande et du Royaume-Uni à l’occasion de la réunion des ministres des Affaires étrangères des Partenaires dans le Pacifique bleu, le 22 septembre 2022.

Début du texte

Le 22 septembre 2022, les ministres et les représentants des membres et observateurs des Partenaires dans le Pacifique bleu ainsi que les ministres du Pacifique se sont réunis pour discuter des progrès réalisés dans la mise en œuvre des Partenaires dans le Pacifique bleu. Ceci fait suite à un point de presse des Partenaires dans le Pacifique bleu avec les membres du Forum des îles du Pacifique (FIP) au niveau des hauts responsables.

L’Australie, le Japon, la Nouvelle-Zélande, le Royaume-Uni et les États-Unis se sont félicités de l’attention et de l’engagement accrus de l’Allemagne et du Canada en faveur d’un véritable partenariat avec le Pacifique et de l’annonce de leur intention de rejoindre les Partenaires dans le Pacifique bleu. Les partenaires ont renforcé le fait que ce mécanisme inclusif et informel sera guidé par la stratégie 2050 du FIP pour le continent du Pacifique bleu et l’architecture régionale existante du Pacifique. Ceci comprend un engagement et une consultation continus avec le FIP et le respect du concept de régionalisme du Pacifique et des mécanismes régionaux connexes, de la souveraineté, de la transparence, de la responsabilité, et nous sommes engagés à être dirigés et guidés par les îles du Pacifique.

Les partenaires ont noté que les Partenaires dans le Pacifique bleu visent à soutenir la région du Pacifique et ses priorités de manière plus efficace et efficiente. Ensemble et individuellement, nos pays renforceront leurs actions existantes pour soutenir les priorités du Pacifique. En collaboration avec le FIP et en réponse au prochain plan de mise en œuvre de la stratégie 2050, nous dresserons la carte des projets existants et planifierons les projets futurs, en cherchant à orienter les ressources, à supprimer les doublons et à combler les lacunes, ce qui évitera aux gouvernements et aux populations du Pacifique de supporter des charges plus lourdes et de perdre des opportunités. Parallèlement, chacun de nos gouvernements continuera d’accroître l’ambition de ses propres actions dans la région et de les aligner sur les objectifs et priorités nationaux et régionaux.

Six lignes d’action potentielles et des projets initiaux pour les Partenaires dans le Pacifique bleu ont été examinés, en accord avec les domaines thématiques de la stratégie 2050 du Forum. Les participants sont convenus de poursuivre le dialogue avant de finaliser les lignes d’action. Les lignes d’action qui ont été examinées sont les suivantes :

  • Résilience, adaptation et catastrophes liées aux changements climatiques
  • Technologie et connectivité sécurisées et résilientes
  • Protection de l’océan et de l’environnement
  • Développement axé sur les personnes
  • Développement des ressources et de l’économie
  • Leadership politique et régionalisme

Les participants ont discuté de certaines initiatives potentielles qui pourraient être envisagées dans un premier temps dans le cadre de l’initiative informelle et inclusive des Partenaires dans le Pacifique bleu. Cela comprend : un entreposage humanitaire dans le Pacifique afin de mettre en place des fournitures humanitaires et d’urgence, comme convenu par les ministres du FIP lors de la réunion ministérielle inaugurale sur la réduction des risques de catastrophes dans le Pacifique qui s’est tenue à Nadi ; une conférence annuelle sur la cybercapacité dans le Pacifique ; un soutien supplémentaire au Centre du changement climatique dans le Pacifique à Samoa ; et un soutien pour accéder au financement climatique. Les participants sont convenus de poursuivre les discussions sur les initiatives potentielles en 2022, en fonction des calendriers privilégiés par les îles du Pacifique.

Les prochaines étapes

Les partenaires se sont en outre engagés à collaborer avec la région pour envisager d’autres initiatives potentielles à soumettre à la consultation et à l’examen du Pacifique, notamment dans des domaines tels que l’éducation et les bourses d’études, les infrastructures, l’égalité des sexes et la lutte contre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INN).

Les partenaires ont pris l’engagement de s’impliquer de manière régulière et continue avec les gouvernements des îles du Pacifique, le FIP et d’autres organismes du Conseil des organisations régionales du Pacifique (CORP), et de participer périodiquement à l’examen et à l’orientation de la mise en œuvre en partenariat avec le Pacifique, dans le respect des positions des îles du Pacifique.

Les partenaires se sont engagés à impliquer et à consulter régulièrement et durablement les membres du Forum au sujet des Partenaires dans le Pacifique bleu afin de s’assurer que ce mécanisme répond aux priorités du Pacifique. Les partenaires ont réaffirmé leur engagement à long terme envers le Pacifique et leur volonté de faire en sorte que ce mécanisme informel et inclusif produise des résultats pratiques et tangibles, alignés sur l’architecture régionale existante et guidés par le Pacifique à chaque étape.

*Parmi les participants figuraient des représentants de l’Australie, de Fidji, de la Polynésie française, du Japon, de Kiribati, de Nauru, de la Nouvelle-Zélande, de Nioué, des Palaos, de la Papouasie–Nouvelle-Guinée, de la république des Îles Marshall, de Samoa, des Îles Salomon, de Tonga, du Royaume-Uni, des États-Unis et de Vanuatu, ainsi que du Canada, de la France, de l’Allemagne, de l’Inde, de la Corée du Sud, du Forum des Îles du Pacifique et de l’Union européenne en tant qu’observateurs.

Fin du texte


Voir le contenu d’origine : https://www.state.gov/joint-statement-on-partners-in-the-blue-pacific-foreign-ministers-meeting/

Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.

U.S. Department of State

The Lessons of 1989: Freedom and Our Future