La Maison-Blanche
Le 15 décembre 2023

Les États-Unis se félicitent de la prolongation de deux semaines du cessez-le-feu dans l’est de la république démocratique du Congo (RDC). Cette nouvelle étape vers la paix témoigne de l’engagement des parties au conflit, ainsi que des pays voisins de la région, à faire baisser les tensions. En outre, elle s’appuie sur l’adhésion générale au cessez-le-feu de 72 heures négocié par les États-Unis et sur l’engagement récent de la directrice du renseignement national, Avril Haines, avec le président de la RDC, Felix Tshisekedi, et le président du Rwanda, Paul Kagame, ainsi que sur son déplacement dans les deux capitales les 19 et 20 novembre.

La prolongation de deux semaines du cessez-le-feu, qui a débuté le 14 décembre et se poursuivra jusqu’au 28 décembre, engage les parties au conflit à faire avancer la mise en œuvre des mesures précédentes visant à instaurer la confiance, notamment en veillant à l’application de la directive du 21 novembre du gouvernement de la RDC contre toute forme de soutien aux rebelles des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR), ainsi qu’au retrait continu des forces occupant la localité de Mushaki, les positions le long de la route RP1030 et les emplacements situés à l’ouest de la route N2.

Les gouvernements de la RDC et du Rwanda ont affirmé l’importance du déploiement temporaire de forces d’interposition pour faciliter le retour en toute sécurité des civils déplacés dans leurs communautés. En outre, le gouvernement rwandais se coordonnera avec les partenaires régionaux pour obtenir l’engagement du M23 à cesser ses opérations offensives.

Les États-Unis félicitent les parties au conflit, ainsi que les gouvernements de la région, pour leur soutien à la prolongation du cessez-le-feu et continueront à utiliser les ressources diplomatiques et de renseignement des États-Unis pour surveiller le respect du cessez-le-feu par les forces armées et les groupes armés non étatiques. En outre, les États-Unis réitèrent leur soutien à la reprise des processus de Nairobi et de Luanda, qui visent à s’attaquer aux facteurs actuels et historiques qui perpétuent ce conflit de longue date.


Voir le contenu d’origine : https://www.whitehouse.gov/briefing-room/statements-releases/2023/12/15/statement-from-nsc-spokesperson-adrienne-watson-welcoming-the-two-week-ceasefire-extension-in-eastern-democratic-republic-of-the-congo/

Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.

U.S. Department of State

The Lessons of 1989: Freedom and Our Future