La Maison-Blanche
Le 14 juin 2022

Le président Joseph R. Biden, Jr. se rendra au Moyen-Orient du 13 au 16 juillet pour renforcer l’engagement inébranlable des États-Unis envers la sécurité et la prospérité d’Israël et assister à un sommet du Conseil de coopération du Golfe auquel s’ajoutent l’Égypte, l’Iraq et la Jordanie (connu sous le nom de CCG+3). Il rencontrera également des homologues de la région, afin de promouvoir les intérêts des États-Unis en matière de sécurité, d’économie et de diplomatie.

Le président commencera son déplacement en Israël, où il rencontrera les dirigeants israéliens afin de discuter de la sécurité et de la prospérité d’Israël, ainsi que de son intégration croissante dans la région élargie. Le président se rendra également en Cisjordanie pour s’entretenir avec l’Autorité palestinienne et réaffirmer son ferme soutien à une solution à deux États, avec des mesures équivalentes en matière de sécurité, de liberté et de possibilités pour le peuple palestinien.

Le président se rendra ensuite à Djeddah, en Arabie saoudite, pays qui assure actuellement la présidence du CCG et où se tiendra cette réunion regroupant neuf dirigeants de la région, à l’invitation du roi Salmane ben Abdelaziz Al Saoud. Le président apprécie le leadership du roi Salmane et son invitation. Il se réjouit de cette importante visite en Arabie saoudite, qui est un partenaire stratégique des États-Unis depuis près de huit décennies.

Pendant son séjour en Arabie saoudite, le président discutera d’une série de questions bilatérales, régionales et mondiales. Il s’agit notamment de soutenir la trêve conclue sous l’égide des Nations unies au Yémen, qui a donné lieu à la période la plus pacifique depuis le début de la guerre, il y a sept ans. Il discutera également des moyens d’étendre la coopération régionale en matière d’économie et de sécurité, notamment des initiatives nouvelles et prometteuses en matière d’infrastructures et de climat, ainsi que des moyens de dissuader les menaces de l’Iran, de faire progresser les droits humains et de garantir la sécurité énergétique et alimentaire mondiale. Le président se réjouit de pouvoir exposer sa vision positive de l’engagement des États-Unis dans la région au cours des mois et des années à venir.

Ce déplacement au Moyen-Orient marque le point culminant de plusieurs mois de diplomatie et fait suite à la rencontre du président avec les dirigeants de l’ANASE à la Maison-Blanche, à son déplacement en Corée du Sud et au Japon, au sommet du Quad, au Sommet des Amériques la semaine dernière à Los Angeles, et à sa visite la semaine prochaine en Europe pour les sommets du G7 et de l’OTAN.


Voir le contenu d’origine : https://www.whitehouse.gov/briefing-room/statements-releases/2022/06/14/statement-by-press-secretary-karine-jean-pierre-on-president-bidens-travel-to-israel-the-west-bank-and-saudi-arabia/

Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.

U.S. Department of State

The Lessons of 1989: Freedom and Our Future