La Maison-Blanche
Le 12 mai 2023

Les armes chimiques ont provoqué des horreurs inconcevables dans notre monde et ne devraient plus jamais être développées ou déployées, point final. C’est l’engagement que le monde a pris lorsque la Convention sur les armes chimiques a créé l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques en 1997, et c’est un engagement que nous devons renouveler chaque jour jusqu’à ce que notre monde soit débarrassé de la menace des armes chimiques.

La semaine prochaine, les États-Unis et les autres États parties se réuniront pour la cinquième Conférence d’examen de la Convention sur les armes chimiques afin de faire le point sur les progrès accomplis et de déterminer ce qu’il reste à faire pour débarrasser le monde des armes chimiques.

Alors que nous travaillons ensemble à la réalisation de notre objectif commun, les États-Unis montrent l’exemple. Nous sommes en bonne voie pour achever la destruction de nos stocks d’armes chimiques d’ici à l’automne, une étape importante du désarmement qui respecte les normes les plus strictes en matière de transparence et de sécurité publique. Nous soutenons résolument le nouveau Centre pour la chimie et la technologie de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques, qui aidera l’Organisation à mieux s’acquitter de ses responsabilités en matière de vérification, d’inspection et d’attribution, et à renforcer les capacités des autres acteurs à lutter contre les armes chimiques. Et, avec nos partenaires, nous continuerons à renforcer la capacité de l’Organisation à faire face aux menaces chimiques non traditionnelles apparues au cours des dernières décennies, afin qu’elle puisse relever les défis d’aujourd’hui.

Les États-Unis continueront de soutenir l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques afin d’empêcher le stockage, la production et l’utilisation d’armes chimiques dans le monde. Nous devrions tous travailler ensemble pour encourager les pays restants à adhérer à la Convention sur les armes chimiques. J’invite toutes les nations à défendre la vérité et à se joindre à nous pour demander des comptes sur les violations de ce traité, notamment l’utilisation par la Syrie de sarin et de chlore et par la Russie d’agents neurotoxiques de type Novitchok. L’utilisation d’armes chimiques n’est jamais acceptable, et le monde peut être assuré que les États-Unis n’auront de cesse de lutter contre l’impunité.

Nous ne devons pas nous arrêter tant que tous les enfants ne pourront pas grandir dans un monde débarrassé du fléau des armes chimiques.


Voir le contenu d’origine : https://www.whitehouse.gov/briefing-room/statements-releases/2023/05/12/statement-from-president-joe-biden-ahead-of-the-fifth-review-conference-of-the-chemical-weapons-convention 

Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.

U.S. Department of State

The Lessons of 1989: Freedom and Our Future