La Maison-Blanche
Le 11 janvier 2024

Aujourd’hui, sous ma direction, les froces armées des États-Unis, en collaboration avec le Royaume-Uni et avec le soutien de l’Australie, de Bahreïn, du Canada et des Pays-Bas, ont mené avec succès des frappes contre un certain nombre de cibles au Yémen utilisées par les rebelles houthis pour mettre en péril la liberté de navigation sur l’une des voies navigables les plus cruciales au monde.

Ces frappes sont une réponse directe aux attaques sans précédent des Houthis contre les navires internationaux en mer Rouge, notamment l’utilisation de missiles balistiques antinavires pour la première fois dans l’histoire. Ces attaques mettent en danger le personnel américain, les marins civils et nos partenaires, compromettent les échanges commerciaux et menacent la liberté de navigation. Plus de 50 pays ont été touchés par 27 attaques contre la navigation commerciale internationale. Des équipages de plus de 20 pays ont été menacés ou pris en otage lors d’actes de piraterie. Plus de 2000 navires ont été contraints de dévier leur route sur des milliers de kilomètres pour éviter la mer Rouge, ce qui peut entraîner des retards de plusieurs semaines dans les délais d’expédition des produits. Le 9 janvier, les Houthis ont lancé leur plus grande attaque à ce jour, visant directement les navires américains.

La réponse de la communauté internationale à ces attaques irresponsables a été unie et résolue. Le mois dernier, les États-Unis ont lancé l’opération « Gardien de la prospérité », une coalition de plus de 20 pays qui s’est engagée à défendre le transport maritime international et à dissuader les attaques des Houthis en mer Rouge. Nous nous sommes également joints à plus de 40 pays pour condamner les menaces des Houthis. La semaine dernière, aux côtés de 13 alliés et partenaires, nous avons lancé un avertissement sans équivoque aux rebelles houthis en leur indiquant qu’ils devraient subir les conséquences de leurs attaques si elles ne cessaient pas. Hier, le Conseil de sécurité des Nations unies a adopté une résolution exigeant que les Houthis mettent fin aux attaques contre les navires marchands et commerciaux.

L’action défensive d’aujourd’hui fait suite à cette vaste campagne diplomatique et à l’escalade des attaques des rebelles houthis contre les navires commerciaux. Ces frappes ciblées sont un message clair que les États-Unis et leurs partenaires ne toléreront pas les attaques contre leur personnel et ne permettront pas à des acteurs hostiles de mettre en péril la liberté de navigation sur l’une des routes commerciales les plus importantes au monde. Je n’hésiterai pas à prendre d’autres mesures pour protéger notre population et la libre circulation du commerce international si nécessaire.


Voir le contenu d’origine : https://www.whitehouse.gov/briefing-room/statements-releases/2024/01/11/statement-from-president-joe-biden-on-coalition-strikes-in-houthi-controlled-areas-in-yemen/

Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.

U.S. Department of State

The Lessons of 1989: Freedom and Our Future