Département d’État des États-Unis
Matthew Miller, porte-parole du département
Le 26 janvier 2024  |
Communiqué de presse 

Les États-Unis sont extrêmement préoccupés par les allégations selon lesquelles douze employés de l’Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) pourraient avoir été impliqués dans l’attaque terroriste du Hamas contre Israël le 7 octobre. Le département d’État a temporairement suspendu le financement supplémentaire de l’UNRWA pendant qu’il examine ces allégations et les mesures prises par les Nations unies pour y répondre.  

Le secrétaire d’État Antony J. Blinken s’est entretenu avec le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres, le 25 janvier, afin de souligner la nécessité d’une enquête approfondie et rapide sur cette affaire. Nous nous félicitons de la décision de mener une telle enquête et de l’engagement du secrétaire général Guterres à prendre des mesures décisives si les allégations se révélaient exactes. Nous saluons également l’annonce faite par les Nations unies d’un examen « complet et indépendant » de l’UNRWA. Toute personne ayant participé aux attaques odieuses du 7 octobre doit répondre de ses actes. 

L’UNRWA joue un rôle essentiel dans la fourniture d’une assistance vitale aux Palestiniens, notamment sous la forme de nourriture, de médicaments, d’abris et d’autres types d’aide humanitaire vitale. Son travail a sauvé des vies, et il est important que l’UNRWA réponde à ces allégations et prenne toutes les mesures correctives appropriées, dont la révision de ses politiques et procédures existantes. 

Les États-Unis ont contacté le gouvernement d’Israël pour obtenir plus d’informations sur ces allégations, et nous avons informé les membres du Congrès de la situation. Nous resterons en contact étroit avec les Nations unies et le gouvernement israélien sur cette question. 


Voir le contenu d’origine :  https://www.state.gov/statement-on-unrwa-allegations/  

Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi. 

U.S. Department of State

The Lessons of 1989: Freedom and Our Future