Département d’État des États-Unis
Antony J. Blinken, secrétaire d’État
Le 28 janvier 2021
Communiqué de presse

Aujourd’hui, le président Biden a signé un mémorandum présidentiel révoquant le mémorandum présidentiel du 23 janvier 2017 sur la politique de Mexico. Conformément au mémorandum du président Biden, la politique Protecting Life in Global Health Assistance de l’administration précédente a également été révoquée.

Sous l’administration Biden-Harris, l’autonomisation et la protection des femmes et des filles, y compris la promotion de leur santé et de leurs droits en matière de sexualité et de procréation, est un élément central de la politique étrangère et de la sécurité nationale des États-Unis. L’action menée aujourd’hui par le président Biden contribuera à améliorer la vie des femmes et des enfants dans le monde entier en élargissant la base des partenaires qui mettent en œuvre l’aide des États-Unis en matière de santé et en améliorant l’accès aux services de santé essentiels, notamment les soins aux populations clés atteintes du VIH/sida, les informations et les services de planification familiale, ainsi que le diagnostic et le traitement efficaces de la tuberculose.

Conformément au mémorandum du président Biden et dans le respect du droit applicable, le département d’État prend également les mesures nécessaires pour que les 32,5 millions de dollars attribués par le Congrès soient disponibles en 2021 pour soutenir le Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP). Le travail du FNUAP est essentiel à la santé et au bien-être des femmes du monde entier et apporte un soutien direct à la sécurité et à la prospérité des communautés dans le monde entier, notamment dans le contexte de la pandémie mondiale de COVID-19.

En tant que premier donateur pour les programmes de santé maternelle et de planning familial volontaire, notamment en fournissant des services de soins de santé vitaux dans les situations de crise, les États-Unis poursuivront leurs actions visant à rendre la grossesse et l’accouchement plus sûrs en renforçant les systèmes de santé afin de fournir aux femmes des services de santé complets, avec notamment un meilleur accès aux soins de santé maternelle et au planning familial volontaire. Les États-Unis établiront également des partenariats avec les gouvernements, le secteur privé et les organisations internationales et non gouvernementales afin d’améliorer les résultats en matière de santé, mais aussi de donner aux femmes et aux filles les moyens de réaliser pleinement leur potentiel et de contribuer au développement social et économique.

Enfin, les États-Unis retireront leur coparrainage et leur signature de la Déclaration du consensus de Genève en temps utile et de manière appropriée. Sous le leadership du président Biden, les États-Unis s’engagent à nouveau au niveau multilatéral pour protéger et promouvoir les droits humains de toutes les femmes et de toutes les filles, conformément au consensus mondial de longue date sur l’égalité des sexes, sur la santé sexuelle et reproductive, ainsi que sur les droits liés à la procréation.


Voir le contenu d’origine : https://www.state.gov/prioritizing-sexual-and-reproductive-health-and-reproductive-rights-in-u-s-foreign-policy/

Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.

U.S. Department of State

The Lessons of 1989: Freedom and Our Future