La Maison-Blanche
Le 8 août 2022

L’Afrique subsaharienne joue un rôle essentiel dans la promotion des priorités mondiales qui bénéficient aux Africains et aux Américains. Sa population est l’une de celles dont la croissance est la plus rapide au monde. On y trouve les plus grandes zones de libre-échange, les écosystèmes les plus diversifiés et il s’agit de l’un des plus grands groupes de vote régionaux aux Nations unies (ONU). Il est impossible de relever les défis déterminants d’aujourd’hui sans les contributions et le leadership de l’Afrique. La région tiendra une place prépondérante dans les efforts visant à : mettre fin à la pandémie de COVID-19 ; lutter contre la crise climatique ; inverser la vague mondiale de recul démocratique ; lutter contre l’insécurité alimentaire mondiale ; promouvoir l’équité et l’égalité entre les sexes ; renforcer un système international ouvert et stable ; façonner les règles du monde sur des questions vitales comme le commerce, la cybernétique et les technologies émergentes ; et faire face à la menace du terrorisme, des conflits et de la criminalité transnationale.

Sur la base des actions et des engagements de l’administration Biden-Harris en vue de l’approfondissement de notre dialogue et de nos partenariats en Afrique au cours de l’année écoulée, la stratégie articule notre nouvelle vision d’un partenariat américano-africain du 21e siècle. Elle prend acte des formidables opportunités positives qui existent pour promouvoir les intérêts communs aux côtés de nos partenaires africains. Simultanément, nous avons conscience du fait que le potentiel de l’Afrique restera remis en question tant que des conflits meurtriers diviseront les sociétés, que la corruption entravera le progrès économique, que l’insécurité alimentaire amplifiera le risque de famine et de malnutrition et que l’on réprimera les droits de l’homme et l’expression démocratique. Comme l’a noté le président Biden dans son discours à l’Union africaine l’année dernière, « rien de tout cela ne sera facile, mais les États-Unis sont maintenant prêts à être votre partenaire, dans la solidarité, le soutien et le respect mutuel ».

La nouvelle stratégie des États-Unis en ce qui concerne l’Afrique subsaharienne représente un recadrage de l’importance de l’Afrique pour les intérêts de sécurité nationale des États-Unis. Nous viserons quatre objectifs principaux en Afrique subsaharienne

1. FAVORISER L’OUVERTURE ET DES SOCIÉTÉS OUVERTES

Les États-Unis ont un intérêt historique à faire en sorte que la région reste ouverte et accessible à tous et que les gouvernements et les publics soient en mesure de faire leurs propres choix politiques, dans le respect des obligations internationales. Les sociétés ouvertes sont généralement plus enclines à adhérer à une cause commune avec les États-Unis, attirent davantage de commerce et d’investissements américains, sont plus susceptibles de mettre en œuvre des politiques visant à améliorer les conditions de vie de leurs citoyens et de contrer les activités préjudiciables de la république populaire de Chine, de la Russie et d’autres acteurs. Nous favoriserons l’ouverture et les sociétés ouvertes, notamment par :

·         La promotion de la transparence et de la responsabilisation du gouvernement

·         Une focalisation accrue sur l’état de droit, la justice et la dignité

·         L’aide aux pays africains pour favoriser l’exploitation transparente de leurs ressources naturelles en vue d’un développement durable

2. DES DIVIDENDES DÉMOCRATIQUES ET DE SÉCURITÉ

L’engagement et la capacité de la région à renouveler ses démocraties, ainsi qu’à anticiper, prévenir et résoudre les conflits émergents et de longue durée, peuvent conduire à des résultats plus favorables pour les Africains et les Américains. En s’attaquant simultanément à ces défis et en réaffirmant que la démocratie offre des avantages tangibles, les États-Unis peuvent offrir des choix positifs aux Africains en vue de la détermination de leur propre avenir. Nous aiderons l’Afrique à produire des dividendes démocratiques et sécuritaires, notamment par :

·         Le travail avec des alliés et partenaires régionaux pour endiguer la vague récente d’autoritarisme et de prises de pouvoir militaires

·         Le soutien à la société civile, la capacitation des groupes marginalisés, la focalisation sur les voix des femmes et des jeunes, et la défense d’élections libres et équitables

·         L’amélioration de la capacité des partenaires africains à promouvoir la stabilité et la sécurité régionales

·         La réduction de la menace des groupes terroristes pour le territoire, les citoyens et les locaux diplomatiques et militaires des États-Unis

3. FACILITER LE RÉTABLISSEMENT POST-PANDÉMIE ET FAVORISER LES OPPORTUNITÉS ÉCONOMIQUES

Il est essentiel de s’attaquer à deux des problèmes les plus pressants de la région : la pandémie de COVID-19 et ses conséquences économiques et sociales. Ces défis ont été aggravés par les perturbations des chaînes d’approvisionnement et l’insécurité alimentaire résultant de la guerre d’agression de la Russie en Ukraine. Les États-Unis se sont engagés à travailler avec les gouvernements régionaux et les partenaires internationaux pour construire des économies africaines plus stables et inclusives. Nous favoriserons la reprise à l’issue de la pandémie et les opportunités économiques, notamment par :

·         La priorisation des politiques et programmes permettant de mettre fin à la phase aigüe de la pandémie de COVID-19 et le renforcement des capacités pour favoriser la préparation à la prochaine menace sanitaire

·         La promotion des initiatives de fabrication pour les vaccins et des autres mesures de riposte médicale

·         La promotion d’une trajectoire de croissance plus forte et de la viabilité de la dette pour favoriser le rétablissement économique de la région, en particulier par le biais du Partenariat pour l’infrastructure et l’investissement mondiaux (PGII), Prosper Africa, Pinower Africa, Feed the Future, et d’une nouvelle initiative en faveur de la transformation numérique

·         Un travail en partenariat avec les pays africains pour reconstituer le capital humain et les systèmes alimentaires encore affaiblis par la pandémie et la guerre de la Russie contre l’Ukraine.

4. FAVORISER LA PROTECTION DE L’ENVIRONNEMENT, L’ADAPTATION AU CLIMAT, ET UNE TRANSITION ÉNERGÉTIQUE JUSTE

Les efforts de l’Afrique pour préserver et restaurer les écosystèmes et les riches ressources naturelles du continent, en parvenant aux objectifs d’accès à l’énergie et de sécurité énergétique, en diversifiant ses options énergétiques et en mettant en place des chaînes d’approvisionnement durables, sont essentiels pour faire face à la crise climatique mondiale. Bien que la région soit responsable d’émissions extrêmement faibles par habitant, elle risque de subir certains des effets les plus graves du changement climatique. Nous soutiendrons la préservation de l’environnement, l’adaptation au changement climatique et une transition énergétique juste, notamment par :

·         Des partenariats avec les gouvernements, la société civile, et les communautés locales, pour préserver, gérer et reconstituer les écosystèmes naturels riches du continent

·         Le soutien aux pays dans leurs efforts pour minimiser les impacts du changement climatique et s’y adapter, en particulier en favorisant la résilience des communautés, de l’économie et des chaînes d’approvisionnement

·         Un travail en étroite collaboration avec les pays pour accélérer leurs transitions équitables vers un avenir d’énergie propre, d’accès à l’énergie et de sécurité énergétique

·         L’établissement de partenariats public-privé en vue d’un développement durable et pour disposer des minéraux critiques indispensables aux technologies d’énergie propre


Voir le contenu d’origine :  https://www.whitehouse.gov/briefing-room/statements-releases/2022/08/08/fact-sheet-u-s-strategy-toward-sub-saharan-africa/ 

Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.

U.S. Department of State

The Lessons of 1989: Freedom and Our Future