La Maison-Blanche
Le 8 juin 2022

À l’occasion de la cérémonie d’ouverture du Sommet des Amériques, le président Biden annoncera le Partenariat des Amériques pour la prospérité économique, un nouvel accord historique qui vise à stimuler la reprise et la croissance économiques de notre continent au service de nos travailleurs. Les Amériques représentent 31,9 % du PIB mondial, ce qui en fait l’une des régions économiques les plus dynamiques du monde, et les liens des États-Unis avec le reste du continent sont vastes et profonds.

Encore sous le choc de l’impact disproportionné de la pandémie de COVID-19, l’Amérique latine et les Caraïbes ont connu la contraction économique la plus marquée de toutes les régions du monde. Les inégalités de revenus se creusent, des millions de personnes sont retombées dans la pauvreté et l’inflation mondiale – aggravée par la guerre de Poutine en Ukraine – qui pèse sur les budgets des familles. Le Partenariat des Amériques pour la prospérité économique reconstruira nos économies à partir de la base et l’élargira à partir des couches moyennes.

Avec nos partenaires, nous approfondissons notre coopération économique, en nous concentrant sur les principaux moteurs de la croissance par élargissement à partir des classes moyennes, et en concevant de nouveaux outils pour relever les défis auxquels nous sommes confrontés aujourd’hui et auxquels nous devrons faire face au cours des prochaines décennies. Nous renforcerons nos chaînes d’approvisionnement pour mieux résister aux chocs imprévus. Nous favoriserons l’innovation dans les secteurs publics et privés, afin que les gouvernements soient mieux à même de relever les défis les plus pressants de la société et que les entreprises puissent améliorer leur productivité. Et nous lutterons contre la crise climatique en développant des industries liées au climat qui créeront des emplois de grande qualité.

Ce partenariat repose sur une approche caractérisée par des normes rigoureuses et fondée sur des valeurs communes. Il permettra d’aider les entreprises et les travailleurs américains et de favoriser la reprise, la résilience et la stabilité dans l’ensemble du continent des Amériques. À l’issue du Sommet des Amériques, les États-Unis procéderont à des consultations initiales avec les partenaires du continent et des parties prenantes, plus particulièrement autour des questions suivantes :

  • Redynamisation des institutions économiques régionales et mobilisation des investissements. Pour faire de nos aspirations une réalité, nous nous efforcerons de réorienter nos institutions publiques et nos mécanismes de financement afin de mobiliser des niveaux beaucoup plus élevés d’investissements privés. Ensemble, nous redynamiserons les institutions économiques régionales du continent, telles que la Banque interaméricaine de développement, notamment par le biais de réformes visant à rehausser le niveau d’ambition climatique, à favoriser l’inclusion sociale et le développement du secteur privé avec la possibilité de capitaux futurs pour IDB Invest. Nous veillerons également à ce que les institutions financières et économiques internationales priorisent comme il se doit la région. Nous nous efforcerons par ailleurs d’épauler les pays qui accueillent un grand nombre de migrants ou de réfugiés, ou qui souhaitent entreprendre des réformes ambitieuses en accord avec les objectifs du Partenariat.
  • Des chaînes d’approvisionnement plus résilientes. Notre sécurité économique dépend de chaînes d’approvisionnement diversifiées, sûres, transparentes et durables. Nous avons conscience de l’importance de diversifier et de rééquilibrer nos chaînes d’approvisionnement afin de minimiser les risques de perturbation. Nous œuvrerons à la mise en place de chaînes d’approvisionnement résilientes en privilégiant notre main-d’œuvre et prendrons des mesures pour garantir la transparence des chaînes d’approvisionnement et l’absence de conditions de travail relevant de l’exploitation.
  • Mise à jour des éléments fondamentaux. Les investissements publics et les innovations dans le domaine de l’administration publique peuvent améliorer la qualité de la vie de nos citoyens respectifs et favoriser l’équité. Nous explorerons des moyens d’élargir la participation à l’économie formelle, notamment des mesures en matière fiscale et de lutte contre la corruption, ainsi que la coopération et les investissements dans les infrastructures dans des domaines tels que la migration, l’éducation, la santé, le chômage et la retraite, la garde des enfants et l’autonomisation économique des femmes.
  • Création d’emplois dans le domaine de l’énergie propre et promotion de la décarbonation et de la biodiversité. Conformément à nos objectifs climatiques et pour favoriser l’offre d’emplois de qualité, nous travaillerons ensemble pour accélérer l’adoption de technologies d’énergie propre, favoriser la préservation et une gestion plus durable des forêts, et des pratiques agricoles résilientes et à faibles émissions. Nous nous efforcerons de décarboner nos économies, d’accroître la biodiversité et de renforcer la résilience aux impacts climatiques. Nous approfondirons la coopération en matière de technologie et de pratiques d’excellence, de mécanismes visant à accroître les investissements publics et privés, et explorerons les possibilités d’assistance technique pour favoriser des choix d’infrastructures et de programmation de qualité.
  • Un commerce durable et inclusif. La pandémie n’a fait que souligner l’importance de flux commerciaux régionaux sûrs et résilients, ainsi que le rôle croissant que jouent les technologies et les services numériques dans nos économies. Nous nous intéresserons plus particulièrement aux modalités d’une meilleure coopération en matière de facilitation des formalités douanières, de la promotion de la transparence et de bonnes pratiques réglementaires, du respect de normes rigoureuses en matière d’économie numérique, de la facilitation responsable des technologies émergentes, du renforcement de la résilience de nos chaînes d’approvisionnement énergétique et alimentaire, de la promotion de normes strictes en matière de travail et d’environnement, de la responsabilité des entreprises et de l’incitation à l’excellence pour favoriser le développement économique régional.

Voir le contenu d’origine : https://www.whitehouse.gov/briefing-room/statements-releases/2022/06/08/fact-sheet-president-biden-announces-the-americas-partnership-for-economic-prosperity/ 

Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.

U.S. Department of State

The Lessons of 1989: Freedom and Our Future