An official website of the United States Government Here's how you know

Official websites use .gov

A .gov website belongs to an official government organization in the United States.

Secure .gov websites use HTTPS

A lock ( ) or https:// means you’ve safely connected to the .gov website. Share sensitive information only on official, secure websites.

Département d’État des États-Unis
Antony J. Blinken, secrétaire d’État
Le 19 juin 2021
Communiqué de presse

Les États-Unis sont depuis longtemps attachés à la prévention de la violence sexuelle liée aux conflits et à la responsabilisation des auteurs ces actes, ainsi qu’aux efforts visant à soutenir et protéger leurs survivants. En cette Journée internationale pour l’élimination de la violence sexuelle en temps de conflit, les États-Unis sont fiers de commémorer avec la communauté internationale le treizième anniversaire de la résolution 1820 du Conseil de sécurité des Nations unies qui a reconnu pour la première fois la violence sexuelle, notamment le viol, comme une menace à la paix et à la sécurité internationales qui mérite – et exige – une action de la part de la communauté internationale.

Cette administration est à l’avant-garde de nouveaux efforts visant à prévenir et à combattre toutes les formes de violence fondée sur le genre, y compris la violence sexuelle liée aux conflits. En mars, le président Biden a appelé à l’élaboration du tout premier plan d’action national des États-Unis sur la violence fondée sur le genre et à la revitalisation de la stratégie mondiale sur la violence fondée sur le genre, qui privilégiera la promotion de nouvelles actions pour lutter contre la violence sexuelle liée aux conflits. Par ailleurs, dans le cadre du plan de mise en œuvre de la stratégie sur les femmes, la paix et la sécurité du département [d’État], les États-Unis se sont engagés à faciliter des réformes juridiques et la justice pour tous les survivants de la violence sexuelle liée aux conflits, notamment dans le cadre des processus de justice transitionnelle, et à plaider en faveur d’une participation significative et sécuritaire des femmes à ces processus.

La pandémie de COVID-19 a aggravé les risques de violence sexiste auxquels sont confrontées les femmes et les filles dans le monde entier et a accru les difficultés d’accès aux services pour les survivants de la violence sexuelle liée aux conflits. Les États-Unis sont conscients du fait que si nous voulons reconstruire en mieux, nous devons veiller collectivement à ce que nos approches en matière de lutte contre la COVID-19 et de sécurité soient inclusives et prennent le genre en considération.

Les efforts unilatéraux déployés pour lutter contre la violence sexuelle liée aux conflits ne suffiront pas à relever pleinement ce défi mondial. Les États-Unis sont fiers de faire partie depuis longtemps des principaux soutiens au bureau du Représentant spécial du secrétaire général chargé de la question des violences sexuelles commises en période de conflit. Nous avons rétabli notre participation au Fonds des Nations unies pour la population, en particulier à ses interventions humanitaires en matière de santé sexuelle et reproductive et de violence fondée sur le genre, au moyen d’une approche intégrée, essentielle pour les survivants de violences sexuelles liées aux conflits.

La commémoration d’aujourd’hui nous rappelle de manière cruciale que la violence sexuelle dans les conflits est évitable et que le coût de l’inaction est trop élevé. Les États-Unis savent que nos actions de prévention et de lutte contre toutes les formes de violence sexiste, y compris la violence sexuelle liée aux conflits, servent non seulement à aider les survivants et à défendre les droits fondamentaux de toutes les femmes, filles et personnes de diverses identités de genre, mais aussi à favoriser la sécurité et la prospérité de toutes et tous.


Voir le contenu d’origine : https://www.state.gov/international-day-for-the-elimination-of-sexual-violence-in-conflict/

Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.

U.S. Department of State

The Lessons of 1989: Freedom and Our Future