Département d’État des États-Unis
Antony J. Blinken, secrétaire d’État
Le 3 mai 2023
Communiqué de presse

À l’occasion de la 30e Journée mondiale de la liberté de la presse, les États-Unis expriment leur profonde gratitude aux remarquables journalistes et professionnels des médias du monde entier, dont le travail garantit le flux d’informations et d’idées qui forment l’essence même des sociétés libres et ouvertes. Aujourd’hui, nous réfléchissons également à l’énorme sacrifice consenti par tant de journalistes dans l’exercice de cette noble vocation.

Beaucoup trop de gouvernements ont recours à la répression pour museler la liberté d’expression, notamment en exerçant des représailles contre des journalistes qui n’ont fait que leur travail. Nous appelons à nouveau les autorités russes à libérer immédiatement le journaliste du Wall Street Journal Evan Gershkovich et tous les autres journalistes détenus pour avoir exercé leur droit à la liberté d’expression.

L’emprisonnement n’est pas la seule menace à laquelle les journalistes sont confrontés. Ceux qui couvrent les conflits violents et la corruption font l’objet d’intimidations et d’enlèvements, souvent perpétrés en toute impunité. Ailleurs, les journalistes sont confrontés à la discrimination, à la censure et à des systèmes judiciaires militarisés. Partout dans le monde, des gouvernements ont recours à divers outils de répression pour obliger les médias à fermer.

En cette Journée mondiale de la liberté de la presse, nous nous engageons à nouveau à protéger la liberté de la presse dans notre pays et à la promouvoir dans le monde entier.


Voir le contenu d’origine : https://www.state.gov/world-press-freedom-day-2/

Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.

U.S. Department of State

The Lessons of 1989: Freedom and Our Future