Département d’État des États-Unis
Bureau du porte-parole
Le 25 janvier 2022
Fiche d’information

La sous-secrétaire d’État Wendy R. Sherman a représenté les États-Unis lors d’une réunion ministérielle de haut niveau organisée par le Canada le 21 janvier, en compagnie de hauts responsables du gouvernement haïtien, de 15 pays partenaires et de plusieurs organisations internationales, pour examiner des solutions durables et inclusives aux défis rencontrés par Haïti et les Haïtiens. L’Argentine, les Bahamas, le Brésil, le Canada, le Chili, la Colombie, le Costa Rica, la République dominicaine, l’Équateur, la France, l’Allemagne, Haïti, le Japon, le Mexique, le Panama, Saint-Vincent-et-les Grenadines, l’Espagne et le Royaume-Uni comptaient parmi les participants, ainsi que l’UE et de multiples organisations internationales. La réunion ministérielle a réaffirmé l’engagement international sans cesse renouvelé à soutenir Haïti face à l’insécurité croissante, pour rétablir ses institutions démocratiques et relancer le développement économique du pays.

Un soutien sans cesse renouvelé au peuple haïtien

  • Les États-Unis présentent leurs plus sincères condoléances à la famille et aux proches de ceux qui ont perdu la vie lors des tremblements de terre du 24 janvier.
  • Nous resterons solidaires du peuple haïtien et continuerons à l’aider à se remettre de cette catastrophe naturelle.
  • En réponse aux besoins humanitaires accrus en Haïti, l’USAID a mobilisé plus de 92 millions de dollars d’assistance au cours de l’exercice 2021, dont environ 86 millions de dollars sous forme de financement d’urgence et près de 6 millions de dollars pour les programmes de rétablissement rapide, de réduction des risques et de résilience (ER4).
  • Pour répondre à l’épidémie de COVID-19, l’USAID a fourni près de 37 millions de dollars à Haïti pour améliorer les capacités en matière de laboratoire et de test, la gestion des cas, la prévention et le contrôle des infections, l’approvisionnement en oxygène médical et la vaccination, ainsi que pour mettre à disposition une aide humanitaire face aux besoins immédiats en matière alimentaire, de santé, de protection et d’eau, d’assainissement et d’hygiène.
  • Les États-Unis ont également fait don d’environ 500 000 doses de vaccin contre la COVID-19 sûres et efficaces.
  • Les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) ont fourni 34 millions de dollars dans le cadre de la riposte à la COVID-19, dont 3 millions de dollars spécifiquement pour l’administration des vaccins. Les CDC ont également acheté du matériel de laboratoire durable pour faciliter la décentralisation des tests de dépistage de la COVID-19 (machines PCR et GeneXpert) et contribue au renforcement des systèmes de santé en vue de la surveillance des variants de la COVID-19 et de la surveillance des événements indésirables liés aux vaccins.
  • Le Commandement Sud des États-Unis a fait don de quatre hôpitaux de campagne, 12 respirateurs, 11 congélateurs à ultra-basse température, des kits d’hygiène et des équipements de protection individuelle supplémentaires à Haïti pour faciliter la lutte contre la pandémie de COVID-19 et d’autres crises sanitaires émergentes. L’équipement et le matériel donnés correspondent à un montant de plus de 5 millions de dollars.
  • Pour faire face à l’insécurité alimentaire croissante en Haïti, l’USAID a fourni plus de 33,75 millions de dollars au Programme alimentaire mondial des Nations unies (PAM), à l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) et à six organisations non gouvernementales au cours de l’exercice 2021, pour apporter une aide alimentaire d’urgence et des services complémentaires.
  • Dans le cadre d’un programme de développement à long terme en Haïti, l’USAID met à disposition 75,5 millions de dollars pour promouvoir la croissance économique, la création d’emplois et le développement agricole ; dispenser des soins de santé de base et des services d’éducation ; renforcer la résilience de la société civile locale ; faciliter les processus électoraux ; et améliorer l’efficacité du gouvernement. À court terme, nous aidons les Haïtiens à se remettre des catastrophes naturelles, luttons contre la faim et facilitons l’accueil et la réintégration des migrants de retour dans leur pays.
  • Au cours de l’exercice 2021, le département d’État a fourni près de 6 millions de dollars à l’appel du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) pour les Amériques, ce qui a permis au HCR de bénéficier de la souplesse nécessaire pour utiliser les fonds là où ils sont le plus utiles dans la région, éventuellement dans le cadre d’une assistance pour les réfugiés haïtiens.

Assistance à l’enquête à la suite de l’assassinat du président Moïse :

  • Depuis l’assassinat du président Moïse, les agences des forces de l’ordre des États-Unis au sein du département de la Justice et du département de la Sécurité intérieure ont prêté assistance aux autorités haïtiennes dans le cadre de leur enquête.
  • Le département de la Justice et les forces de l’ordre américaines enquêtent également sur toute éventuelle violation du droit pénal américain en rapport avec cette affaire.

Assistance en matière de sécurité

  • Le renforcement des capacités des forces de l’ordre en Haïti reste une priorité majeure des États-Unis. Nous contribuons depuis longtemps au renforcement des forces de l’ordre et des capacités de la police nationale haïtienne pour leur permettre de maintenir la paix et la stabilité, et de répondre efficacement aux troubles civils tout en respectant les droits de l’homme.
  • En réponse à la détérioration de la situation sécuritaire, le département d’État a récemment alloué 15 millions de dollars supplémentaires dans le cadre d’un partenariat avec la police nationale d’Haïti (PNH), dont 12 millions de dollars spécifiquement pour renforcer la capacité de la PNH à lutter contre les gangs, notamment des efforts communautaires pour dissuader le recrutement par les gangs, des experts supplémentaires en matière de lutte contre les gangs, et une aide pour organiser les opérations anti-gang de la PNH. En conséquence directe du soutien antérieur/existant à l’École de la police nationale haïtienne, le nombre d’agents formés est passé de moins de 10 000 en 2010 à près de 14 000 aujourd’hui. Le département d’État finance neuf experts intégrés à la direction de la PNH et des unités spécialisées, pour renforcer la capacité de l’institution à assurer la sécurité des élections et à contribuer à la sécurité des communautés, des frontières et à prévenir les troubles civils.
  • Le département d’État finance un conseiller auprès de la police judiciaire de la PNH et a recruté un conseiller auprès de l’Inspecteur général de la PNH. Ils aident la PNH à améliorer l’intégrité du traitement des allégations de corruption, de violations des droits de l’homme et d’inconduite policière. Leur soutien essentiel au renforcement des capacités d’enquête viendra compléter l’assistance des forces de l’ordre fédérales américaines.
  • Le département d’État continue de financer la formation et de mettre des véhicules, des radios et des équipements de protection à disposition de la PNH pour renforcer sa capacité à protéger le peuple haïtien de la violence.
  • Nous continuons à encourager Haïti à adopter une approche holistique pour lutter contre les gangs et avons alloué 5 millions de dollars au renforcement de la capacité opérationnelle de la PNH à lutter contre les gangs, tout en travaillant simultanément au niveau communautaire pour améliorer la sécurité et la résilience. Nous encourageons les membres du groupe central et les principaux partenaires internationaux à envisager de contribuer à la lutte contre l’insécurité en Haïti.

Assistance électorale

  • L’USAID facilite actuellement les activités préélectorales en vue des élections législatives et présidentielles lorsque les conditions le permettent. L’USAID a fourni plus de 3 millions de dollars au Consortium pour le renforcement des élections et des processus politiques, qui comprend l’Institut démocratique national, l’Institut républicain international et la Fondation internationale pour les systèmes électoraux.
  • Ces activités sont centrées autour de l’amélioration de l’administration électorale, du renforcement de la compétitivité des partis politiques, de l’éducation des électeurs en ce qui concerne les processus électoraux, de la promotion de la transparence électorale et de la garantie d’une participation inclusive des électeurs.
  • L’USAID fournit une assistance technique au Conseil électoral provisoire d’Haïti (CEP) par l’intermédiaire du CEPPS/IFES pour renforcer la capacité des autorités électorales à organiser des élections libres et équitables. Il s’agit en particulier d’une assistance technique à la planification stratégique, aux technologies de l’information et à la formation du personnel du CEP, du personnel du Bureau électoral communal et du Bureau électoral départemental.

Voir le contenu d’origine : https://www.state.gov/deputy-secretary-of-state-sherman-attends-high-level-ministerial-on-haiti-hosted-by-canada/

Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.

U.S. Department of State

The Lessons of 1989: Freedom and Our Future