Département d’État des États-Unis
Antony J. Blinken, secrétaire d’État
Le 15 février 2021
Communiqué de presse

Je suis honoré de participer au lancement de cette importante initiative et de me tenir aujourd’hui aux côtés de la communauté internationale contre le recours à la détention arbitraire dans les relations d’État à État. Je félicite le Canada d’avoir ouvert la voie, en particulier d’avoir obtenu le soutien d’un si grand nombre de pays.

Les détentions arbitraires sont interdites en vertu des conventions internationales relatives aux droits de l’homme. Lorsqu’elles sont utilisées, comme le font trop de nations, pour tenter d’obtenir un moyen de pression dans les relations d’État à État, elles constituent un acte odieux contre les droits humains des personnes en question et un affront aux normes diplomatiques internationales. La large coalition de gouvernements soutenant cette déclaration envoie un message clair selon lequel l’histoire reste du côté des droits de l’homme et de l’état de droit, et non l’utilisation cynique du droit comme outil politique. Les êtres humains ne sont pas une monnaie d’échange. Les États-Unis souscrivent sans réserve à cette déclaration et appellent tous les pays partageant les mêmes vues à travailler ensemble pour faire pression sur les nations qui procèdent à de telles détentions afin qu’elles mettent fin à cette pratique, qu’elles libèrent les personnes détenues dans de telles conditions et qu’elles respectent l’état de droit, ainsi que les droits humains.


Voir le contenu d’origine : https://www.state.gov/launch-of-the-canadian-drafted-declaration-against-the-use-of-arbitrary-detention-in-state-to-state-relations/

Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.

U.S. Department of State

The Lessons of 1989: Freedom and Our Future