Département d’État des États-Unis
Antony J. Blinken, secrétaire d’État
Le 1er décembre 2023

Communiqué de presse

 

Les États-Unis sont conscients depuis longtemps du lien entre la crise climatique et la crise alimentaire mondiale. Le changement climatique menace notre productivité agricole et nos systèmes alimentaires ainsi que la capacité – notamment celle des populations les plus vulnérables – de produire de la nourriture et d’y avoir accès, face à l’aggravation de la faim, de la malnutrition et des contraintes économiques.

Aujourd’hui, 700 millions de personnes sont sous-alimentées. Les projections montrent que la demande alimentaire mondiale augmentera de 50 % au cours des 25 prochaines années. En revanche, au cours de la même période, les sécheresses prolongées, les terribles incendies de forêt et les tempêtes catastrophiques exacerbés par le changement climatique pourraient réduire les rendements de 30 %. Comme l’a dit le président Biden, si les parents ne peuvent pas nourrir leurs enfants, rien d’autre ne compte. C’est maintenant que nous devons agir.

La Vision pour des cultures et des sols adaptés (VACS) répond au changement climatique et à la crise alimentaire mondiale en permettant d’investir dans des variétés de cultures nutritives et résistantes au climat ainsi que dans des sols sains et fertiles. Les États-Unis vont verser 50 millions de dollars supplémentaires à l’appui de la VACS par le biais du programme de résilience rurale du Fonds international de développement agricole (FIDA), dans l’attente de la notification du Congrès et de la disponibilité des fonds. Cela porte à 150 millions de dollars l’aide totale apportée par les États-Unis à la VACS cette année.

À l’origine un partenariat avec l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture, l’Union africaine, la Fondation Rockefeller et le CGIAR, la VACS constitue aujourd’hui un mouvement auquel se sont ralliés des gouvernements du monde entier, des ONG, le secteur privé et d’autres acteurs. Nous remercions le Royaume-Uni, les Pays-Bas, le Japon, la Norvège ainsi que Cargill et ADM de leurs récents engagements financiers en faveur de VACS.

En outre, soucieux de saluer les ONG et le secteur privé qui ont été le fer de lance de travaux contribuant à la réalisation des objectifs de la VACS, les États-Unis lancent le Programme des champions de la VACS. Je félicite Bayer AG, Catholic Relief Services, ADM, Concern Worldwide et le One Acre Fund, qui sont les premiers champions. Les ONG et le secteur privé sont essentiels pour relever les défis du changement climatique et de la crise mondiale de la sécurité alimentaire. Nous nous félicitons de l’engagement, de la collaboration et du partenariat de ces champions et des futurs champions dans le mouvement mondial de la VACS.

 


Voir le contenu d’origine : https://www.state.gov/leadership-on-climate-change-and-global-food-security-through-the-vision-for-adapted-crops-and-soils/

Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.

U.S. Department of State

The Lessons of 1989: Freedom and Our Future