Département d’État des États-Unis
Bureau du porte-parole
Le 3 mai 2023
Fiche d’information

Les accords Artémis rassemblent des pays autour d’un ensemble commun de principes destinés à guider l’exploration civile de l’espace, ouvrant la voie à une coopération pacifique, responsable et productive dans les affaires spatiales. Grâce à une solide diplomatie dans le domaine de l’espace menée par le département d’État et la National Aeronautics and Space Administration (NASA), et sous l’impulsion de la vice-présidente Kamala Harris, les accords ont été étendus à 24 signataires.

Au 3 mai 2023, les signataires sont l’Arabie saoudite, l’Australie, Bahreïn, le Brésil, le Canada, la Colombie, la Corée du Sud, les Émirats arabes unis, les États-Unis, la France, Israël, l’Italie, le Japon, le Luxembourg, le Mexique, le Nigeria, la Nouvelle-Zélande, la Pologne, la République tchèque, la Roumanie, le Royaume-Uni, le Rwanda, Singapour et l’Ukraine. En signant les accords Artémis, ces pays affirment leur engagement envers des principes clés, fondés sur le Traité sur l’espace extra-atmosphérique de 1967, notamment : l’utilisation de l’espace à des fins pacifiques, la transparence, l’interopérabilité, l’assistance d’urgence, l’immatriculation des objets spatiaux, la diffusion de données scientifiques, la protection du patrimoine spatial, l’utilisation sûre et durable des ressources spatiales, la déconfliction des activités et la réduction des débris orbitaux, y compris l’élimination des engins spatiaux.

Les signataires des accords Artémis entendent faciliter la poursuite de la collaboration pacifique dans l’espace, notamment par le biais du programme Artémis de la NASA, qui vise à envoyer la première femme et la première personne de couleur sur la Lune et à poser les bases de missions habitées vers Mars. Le programme Artémis est appelé à devenir la coalition internationale d’exploration humaine de l’espace la plus large et la plus diversifiée de l’histoire.

Les accords Artémis jouent un rôle important dans nos activités de coopération et de diplomatie spatiales civiles, et la coopération entre les signataires des accords ne se limite pas au programme Artémis. La collaboration entre les signataires s’étend des sciences de l’espace et de la Terre à la recherche aéronautique.

Les États-Unis continueront à encourager d’autres nations à signer les accords Artémis et, ce faisant, à construire un avenir spatial plus pacifique et plus coopératif.

Pour des informations complémentaires, veuillez consulter https://www.state.gov/artemis-accords/. Pour les demandes de renseignements pour la presse, veuillez contacter OES-PA-DG@state.gov. 


Voir le contenu d’origine : https://www.state.gov/artemis-accords-foster-peaceful-civil-space-cooperation/  

Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi. 

U.S. Department of State

The Lessons of 1989: Freedom and Our Future