Département d’État des États-Unis
Bureau du porte-parole
Le 24 août 2023
Communiqué de presse

Aujourd’hui, les États-Unis imposent des sanctions à six personnes physiques qui ont contribué à la plus récente escalade du conflit dans l’est de la république démocratique du Congo (RDC). Chacune de ces personnes contribue à l’instabilité dans l’est de la RDC et, dans de nombreux cas, est responsable de violations des droits de la personne, notamment de violences sexuelles et de violences à l’encontre d’enfants. Les États-Unis sont solidaires des civils et des survivants face à ceux qui commettent des actes de violence contre le peuple congolais.

Les actions d’aujourd’hui s’inscrivent dans le cadre de l’engagement des États-Unis en faveur d’actions visant à une résolution de la crise et à remédier aux violations des droits de la personne et à la situation humanitaire désastreuse. Ces sanctions sont également conformes au mémorandum présidentiel signé par le président Biden en novembre 2022 pour promouvoir la responsabilisation en matière de violences sexuelles dans les conflits.

Le département du Trésor désigne ces personnes en vertu du décret présidentiel 13413, tel que modifié par le décret présidentiel 13671. Pour plus d’informations sur ces désignations, voir le communiqué de presse du département du Trésor.


Voir le contenu d’origine : https://www.state.gov/u-s-sanctions-individuals-contributing-to-the-recent-escalation-of-conflict-in-the-drc/

Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.

U.S. Department of State

The Lessons of 1989: Freedom and Our Future