Département d’État des États-Unis
Bureau du porte-parole
Le 2 décembre 2023
Communiqué de presse

Aujourd’hui, l’envoyé spécial du président des États-Unis pour le climat, John Kerry, s’est joint à des dirigeants et à des ministres de quatre continents pour annoncer la déclaration visant à tripler l’énergie nucléaire lors de la conférence des Nations unies sur le changement climatique à Dubaï, Émirats arabes unis (la COP28). Cette déclaration prend acte du rôle clé de l’énergie nucléaire dans la réduction nette des émissions de gaz à effet de serre à l’horizon 2050 sur la voie de la réalisation de l’objectif de 1,5 degré Celsius. La déclaration souligne également la nécessité de sécuriser les chaînes d’approvisionnement et encourage les actionnaires de la Banque mondiale, des institutions financières internationales et des banques régionales de développement à inclure l’énergie nucléaire dans leurs politiques de prêt. Les pays signataires sont la Bulgarie, le Canada, la République tchèque, la Finlande, la France, le Ghana, la Hongrie, le Japon, la Moldavie, la Mongolie, le Maroc, les Pays-Bas, la Pologne, la Corée du Sud, la Roumanie, la Slovaquie, la Slovénie, la Suède, l’Ukraine, les Émirats arabes unis, le Royaume-Uni et les États-Unis.


Voir le contenu d’origine : https://www.state.gov/the-united-states-joins-multinational-declaration-to-triple-nuclear-energy-capacity-by-2050-to-support-global-climate-and-energy-security-goals/

Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.

U.S. Department of State

The Lessons of 1989: Freedom and Our Future