An official website of the United States Government Here's how you know

Official websites use .gov

A .gov website belongs to an official government organization in the United States.

Secure .gov websites use HTTPS

A lock ( ) or https:// means you’ve safely connected to the .gov website. Share sensitive information only on official, secure websites.

La Maison-Blanche
Le 18 novembre 2021
Fiche d’information

Aujourd’hui, le président Biden a rencontré le Premier ministre du Canada, Justin Trudeau, et le président du Mexique, Andrés Manuel López Obrador, dans le cadre du Sommet des dirigeants nord-américains. Ils ont réaffirmé la solidité de nos liens et de notre intégration, ainsi que notre volonté de tracer une nouvelle voie pour notre partenariat à un moment où nous sommes confrontés à des défis mondiaux incroyablement complexes. Les dirigeants se sont engagés à prendre des mesures concrètes pour soutenir nos objectifs communs, notamment : mettre fin à la pandémie de COVID-19 et faire progresser la santé mondiale, favoriser la compétitivité et créer les conditions d’une croissance équitable, et coordonner une réponse régionale aux migrations.

Mettre fin à la pandémie de COVID-19 et faire progresser la santé mondiale

Les dirigeants ont affirmé leur vision d’un monde à l’abri des menaces sanitaires mondiales que représentent les maladies infectieuses :

  • Via l’engagement du Mexique et du Canada à faire bénéficier d’autres pays des prêts de vaccins que leur ont consentis les États-Unis, sous forme de dons de vaccins à l’Amérique latine et aux Caraïbes, afin d’accroître la couverture vaccinale.
  • En faisant en sorte que nous soyons prêts à faire face à la prochaine pandémie et aux autres menaces sanitaires en nous engageant à revoir et à mettre à jour notre Plan nord-américain contre l’influenza animale et la pandémie d’influenza (NAPAPI).
  • En réaffirmant notre engagement à consolider nos chaînes d’approvisionnement médical en explorant les moyens de fabriquer les composants des vaccins et autres fournitures de santé publique ici, en Amérique du Nord.
  • En travaillant ensemble pour accroître les engagements envers le dispositif d’accès mondial aux vaccins contre la COVID-19 (COVAX) et pour améliorer la distribution des vaccins en Amérique latine et dans les Caraïbes ainsi qu’au niveau mondial, pour investir dans notre personnel de santé et pour lutter contre la contrefaçon de médicaments et de fournitures médicales.
  • En soutenant le Programme de sécurité sanitaire mondiale, notamment en renforçant les capacités et le leadership en matière de prévention, de détection et de réponse aux menaces liées aux maladies infectieuses.
  • En s’attaquant à l’épidémie d’overdoses et aux dommages qui en découlent, en s’engageant à poursuivre le Dialogue nord-américain relatif aux drogues (NADD) avec des objectifs actualisés et stratégiques qui englobent une approche globale pour lutter contre l’environnement mondial des drogues illicites et ses graves conséquences.

Favoriser la compétitivité et créer les conditions d’une croissance équitable

Pour reconstruire ensemble l’Amérique du Nord, et pour que nos économies améliorent leur compétitivité et donnent une impulsion à notre croissance future, les dirigeants ont affirmé la nécessité de créer des conditions propices à la prospérité des entreprises et à l’épanouissement des travailleurs, et se sont engagés :

  • À renforcer les chaînes d’approvisionnement nord-américaines en créant un mécanisme trilatéral de coordination des chaînes d’approvisionnement, dans le but de définir les secteurs d’activités essentiels pour minimiser les perturbations futures, en reconnaissant que l’Amérique du Nord a besoin de chaînes d’approvisionnement résilientes, durables, diversifiées et sûres pour assurer notre prospérité économique et notre sécurité.
  • À renforcer les liens entre les petites et moyennes entreprises (PME) en connectant les centres de PME à travers l’Amérique du Nord et à promouvoir l’entrepreneuriat féminin par des échanges d’experts axés sur la reprise économique. Ils se sont également engagés à promouvoir l’innovation en soutenant les créateurs et en réduisant les produits contrefaits et piratés dans le commerce.
  • À promouvoir les bonnes pratiques réglementaires afin de parvenir à une croissance durable et à long terme qui offre davantage de transparence, d’inclusivité et de responsabilité.
  • À soutenir une ferme protection des droits du travail. Ils ont souligné leur engagement trilatéral à mettre en œuvre l’interdiction d’importer des biens produits par le travail forcé en vertu de l’Accord Canada–États-Unis–Mexique (ACÉUM).
  • À organiser une réunion trilatérale d’experts en questions cyber pour aborder les problèmes du XXIe siècle. Ils prévoient de lutter contre les rançongiciels par le biais de l’initiative multilatérale Counter Ransomware, car un internet ouvert, interopérable, sécurisé et fiable et une infrastructure critique solide stimuleront également la croissance.
  • À explorer les opportunités avec le secteur privé et les universités pour s’assurer que nos populations reçoivent l’éducation et la formation nécessaires à la main-d’œuvre du XXIe siècle.

Reconnaissant les incroyables défis que pose la crise climatique au monde, les dirigeants se sont engagés à prendre des mesures concrètes telles que :

  • Créer une stratégie nord-américaine sur le méthane et le carbone noir pour réduire les émissions de méthane de tous les secteurs, en particulier le pétrole et le gaz. Nous nous concentrerons également sur la réduction du carbone noir provenant des véhicules et moteurs diesel, de la pratique de la torchère, des appareils de chauffage au bois et du transport maritime.
  • Conjuguer les actions diplomatiques pour encourager les autres pays des Amériques à présenter des améliorations ambitieuses de leurs contributions déterminées au niveau national (CDN) en 2022 et organiser un dialogue trilatéral sur les ambitions et la mise en œuvre des CDN.
  • Collaborer pour accélérer le déploiement des énergies renouvelables à travers l’Amérique du Nord, y compris l’assistance technique, l’échange des meilleures pratiques, et les mesures pour catalyser le financement et la technologie.
  • Accélérer la transition vers des transports durables, notamment par un déploiement plus rapide des véhicules électriques, par des initiatives visant à éliminer totalement les émissions de gaz à effet de serre de l’aviation d’ici 2050 et par l’utilisation de carburants plus propres dans les secteurs du transport ferroviaire, aérien et maritime.
  • S’engager à préserver et à renforcer les puits de carbone naturels, en soutenant également l’agriculture et la gestion forestière adaptées au climat. Les trois pays s’efforceront de mettre fin à la déforestation et s’engageront à préserver 30 % des terres et des eaux d’Amérique du Nord d’ici 2030.
  • Préserver les connaissances et les pratiques des communautés autochtones et locales par le biais de la Commission nord-américaine de coopération environnementale.
  • Prévoir de convoquer les principaux États et villes d’Amérique du Nord en tant que contributeurs clés aux initiatives nationales et mondiales en matière de climat pour accélérer l’action climatique.

Afin de réaliser pleinement notre potentiel, les dirigeants ont affirmé leur soutien pour faire pression en faveur d’une participation pleine et entière de toutes et tous dans nos démocraties et nos économies, en :

  • Réaffirmant leur engagement commun à faire progresser l’équité et la justice raciale, et s’engageant à participer à un engagement trilatéral continu pour développer un partenariat nord-américain pour l’équité raciale et l’inclusion.
  • S’engageant à convoquer une réunion des dirigeantes autochtones dans le cadre du groupe de travail trilatéral sur la violence à l’égard des femmes et des filles autochtones, qui cherche à améliorer l’accès à la justice et aux services selon une approche fondée sur les droits humains et tenant compte des spécificités culturelles.
  • Protégeant les droits humains des personnes LGBTQI+ en prenant un engagement trilatéral envers le Global Equality Fund afin de soutenir les militants de première ligne, et en soutenant et en augmentant le nombre de membres issus des Amériques au sein du Groupe restreint LGBTQI des Nations unies et de la Coalition pour l’égalité des droits, qui coordonne la diplomatie en faveur des droits humains.

Coordination sur la migration, le développement et une Amérique du Nord sûre

Le président Biden, le président López Obrador et le Premier ministre Trudeau ont reconnu les facteurs complexes à l’origine de l’augmentation de la migration irrégulière sur le continent américain, et ont reconnu qu’ils nécessitent une réponse régionale coordonnée dans le respect du droit, ancrée dans la solidarité avec les migrants et entre les États, et donnant la priorité à une migration ordonnée, sûre et régulière. Les dirigeants se sont engagés à :

  • Élaborer un accord régional sur la migration et la protection pour les Amériques.
  • Promouvoir les voies de la mobilité de la main-d’œuvre, en s’engageant à favoriser les visas temporaires pour les travailleurs saisonniers, en sensibilisant davantage l’industrie aux programmes et à leurs réglementations, et en développant les centres de ressources centralisés sur la migration en Amérique centrale. Ils se sont également engagés à annoncer des programmes et des financements supplémentaires pour créer des emplois en Amérique latine et dans les Caraïbes.
  • Consacrer une aide supplémentaire pour s’attaquer aux causes profondes de la migration irrégulière et des déplacements forcés, et à envisager un partenariat de développement trilatéral entre l’AMEXCID du Mexique, Affaires mondiales Canada et l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID).
  • Renforcer les systèmes d’asile et les programmes de réinstallation des réfugiés afin d’offrir une protection internationale à celles et ceux qui fuient les persécutions, chaque pays devant prendre de nouveaux engagements pour accueillir davantage de réfugiés.
  • Améliorer la capacité à identifier la traite des êtres humains et d’autres crimes, et créer un groupe de travail trilatéral sur la migration clandestine et la traite des êtres humains.
  • À promouvoir les retours volontaires le long de la route migratoire, conformément aux obligations légales internationales et nationales applicables.

Pour soutenir nos objectifs communs de lutte contre la criminalité transnationale et le terrorisme, et pour renforcer notre collaboration en matière de défense, les dirigeants se sont engagés à :

  • Adopter une approche cohérente pour collecter, stocker, utiliser, conserver et partager les dossiers passagers conformément aux normes et pratiques recommandées de l’Organisation de l’aviation civile internationale.
  • Relancer le groupe de travail trilatéral sur la traite des personnes, afin de lutter contre la traite des êtres humains et le trafic sexuel dans la région.
  • Affirmer nos engagements pris lors de la réunion des ministres de la Défense de l’Amérique du Nord (NADM), notamment en matière de défense régionale, de coopération dans le domaine de la sécurité, de secours aux sinistrés et d’aide humanitaire.

Les dirigeants se sont également engagés à communiquer avec les parties prenantes trilatérales sous la forme d’une boucle de rétroaction intégrale avec le secteur privé, la société civile et d’autres intervenants, ainsi qu’à promouvoir la culture nord-américaine par le biais de programmes et d’engagements artistiques qui célèbrent la liberté d’expression et la créativité.


Voir le contenu d’origine : https://www.whitehouse.gov/briefing-room/statements-releases/2021/11/18/fact-sheet-key-deliverables-for-the-2021-north-american-leaders-summit/

Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.

U.S. Department of State

The Lessons of 1989: Freedom and Our Future