La Maison-Blanche
Le 13 juin 2021
Fiche d’information

« L’alliance transatlantique est la base solide sur laquelle reposent notre sécurité collective et notre prospérité commune. Le partenariat entre l’Europe et les États-Unis, à mon avis, est et doit rester la pierre angulaire de tout ce que nous espérons accomplir au 21ème siècle, tout comme c’était le cas au 20ème siècle… Les États-Unis sont pleinement engagés au sein de notre Alliance de l’OTAN. … nous resterons fidèles à l’article 5. »

– Le président Biden, le 19 février 2021

Le président Biden participera le 14 juin au sommet de l’OTAN à Bruxelles qui réunira les dirigeants des 30 pays alliés.Il y réaffirmera le lien transatlantique durable dans le cadre de l’OTAN et soulignera l’engagement indéfectible des États-Unis envers l’article 5 selon lequel une attaque contre l’un est une attaque contre tous et donnera lieu à une riposte collective.Les dirigeants alliés lanceront une série d’initiatives ambitieuses pour faire en sorte que l’OTAN continue d’assurer la sécurité de nos citoyens jusqu’en 2030 et au-delà.

La relation transatlantique repose sur un socle de valeurs démocratiques partagées. La force de l’OTAN ne provient pas seulement de sa puissance militaire, mais aussi de son unité et de son objectif commun fondés sur le respect de la démocratie, de la liberté individuelle et de l’État de droit, tels qu’ils sont inscrits dans le Traité de Washington. Aujourd’hui dans sa 73ème année, l’OTAN est l’Alliance la plus puissante et la plus réussie de l’histoire. L’OTAN a affronté le bloc communiste pendant la guerre froide et assure aujourd’hui la sécurité d’environ un milliard de personnes en Europe et en Amérique du Nord. Alors que l’OTAN met fin à sa présence militaire en Afghanistan après près de 20 ans, les États-Unis et nos alliés et partenaires de l’OTAN continueront d’apporter au peuple afghan une assistance civile et en matière de sécurité. Les États-Unis resteront également solidaires de nos Alliés et partenaires dans le cadre de la mission consultative de l’OTAN en Iraq sans intervention en combat.

L’OTAN a joué un rôle central dans la coordination de la réponse civile à la COVID-19, en transportant par avion des centaines de tonnes de fournitures essentielles dans le monde entier et en construisant près de 100 hôpitaux de campagne, tout en maintenant son dispositif de dissuasion et de défense. Cette assistance permet de sauver des vies et montre que l’investissement en matière de défense et de renforcement des capacités accroît la résilience de notre nation face à toutes sortes de crises, pas seulement les menaces militaires.

Principaux résultats du sommet :

Un nouveau concept stratégique : les Alliés conviendront de revoir le concept stratégique de l’OTAN, un cadre qui guidera l’approche de l’Alliance face à l’évolution de l’environnement stratégique, en particulier aux politiques et actions agressives de la Russie ; aux défis que présente la république populaire de Chine pour notre sécurité, notre prospérité et nos valeurs collectives ; et aux menaces transnationales telles que le terrorisme, les cybermenaces et le changement climatique. Le nouveau concept stratégique sera préparé en vue de son adoption lors du sommet de l’OTAN en 2022.

Actualisation des cyberdéfenses : les dirigeants approuveront une nouvelle politique de cyberdéfense pour l’OTAN qui renforcera la coordination des Alliés afin de garantir la résilience de l’Alliance face aux menaces de plus en plus fréquentes et graves auxquelles nous sommes confrontés du fait des cyberactivités malveillantes perpétrées par des acteurs étatiques et non étatiques, y compris les attaques perturbatrices au logiciel rançonneur contre des infrastructures critiques. Cette politique actualisée définira également des orientations stratégiques pour les cyber-efforts politiques, militaires et techniques de l’OTAN visant à dissuader, à se défendre et à lutter contre toute la gamme des cybermenaces. Les dirigeants affirmeront également l’importance de la défense de nos réseaux et de faire en sorte que les Alliés s’appuient sur des fournisseurs dignes de confiance pour les réseaux de télécommunications de la prochaine génération.

Préservation de notre avance technologique : les dirigeants affirmeront que la capacité de l’OTAN à assurer notre défense commune repose sur le maintien de notre avance technologique. Les Alliés lanceront un accélérateur d’innovation pour la défense afin de faciliter leur coopération technologique et d’accélérer l’adoption de technologies émergentes qui amélioreront la défense et la sécurité de l’Alliance.

Lutte contre le changement climatique : les dirigeants conviendront d’un plan d’action pour la sécurité climatique et se fixeront l’ambition de faire de l’OTAN la principale organisation internationale pour comprendre et s’adapter à l’impact du changement climatique sur la sécurité. Ils conviendront de réduire les gaz à effet de serre provenant des activités et des installations militaires conformément aux engagements nationaux pris dans le cadre de l’Accord de Paris, et d’entreprendre un dialogue mondial régulier de haut niveau sur le climat et la sécurité.

Renforcement de la dissuasion et de la défense : les Alliés s’engageront à mettre en œuvre de nouveaux concepts et stratégies militaires qui renforcent les dispositifs de dissuasion et de défense de l’OTAN pour faire face aux menaces de la Russie et d’ailleurs. L’OTAN continue également de surveiller les déploiements russes en Ukraine et aux alentours.

Un plus grand partage des responsabilités : les dépenses de défense des pays hors États-Unis ont augmenté pendant sept années consécutives depuis l’engagement d’investissement dans la défense du pays de Galles adopté sous l’administration Obama-Biden en 2014. Les dirigeants alliés s’engageront à nouveau à respecter l’Engagement du pays de Galles dans son intégralité et à fournir à l’OTAN des liquidités, des capacités et des contributions de forces opérationnelles.

Investir dans l’OTAN : les Alliés s’engageront également à veiller à ce que l’OTAN soit dirigée, dotée en personnel en ressources aux niveaux nécessaires pour mettre en œuvre les décisions prises lors du Sommet.Les dirigeants conviendront d’identifier des ressources supplémentaires, notamment par le biais d’un financement commun de l’OTAN, pour renforcer la capacité de l’OTAN à relever les défis de sécurité actuels et futurs.

Une consultation et une cohésion accrues : les Alliés s’engageront à renforcer la coordination politique au sein de l’OTAN sur toutes les questions liées à leur sécurité individuelle et collective.Les dirigeants réaffirmeront également leur attachement à leurs valeurs communes, notamment la liberté individuelle, les droits de l’homme, la démocratie et l’état de droit.

Des sociétés plus fortes : conscients des menaces de plus en plus complexes qui pèsent sur notre sécurité, les dirigeants alliés affirmeront l’importance de la résilience nationale et collective pour une dissuasion et une défense crédibles, et son caractère vital pour protéger nos sociétés, nos citoyens et nos valeurs communes. Les dirigeants alliés publieront un engagement en faveur d’une résilience accrue pour définir les priorités futures, notamment en ce qui concerne la sécurité des chaînes d’approvisionnement, des infrastructures critiques et des réseaux énergétiques, ainsi que la préparation aux pandémies et aux catastrophes naturelles.

Des partenariats plus profonds : les Alliés renforceront la capacité de l’OTAN à consolider l’ordre international fondé sur des règles en intensifiant le dialogue et la coopération pratique avec les partenaires de l’Alliance, en particulier l’Union européenne et ceux de l’Indopacifique (Australie, Japon, Nouvelle-Zélande et Corée du Sud). Les dirigeants réaffirmeront leur engagement envers la politique de la porte ouverte de l’OTAN, qui ouvre la voie à l’adhésion pour tout pays européen qui partage nos valeurs et assume les responsabilités et obligations nécessaires.


Voir le contenu d’origine : https://www.whitehouse.gov/briefing-room/statements-releases/2021/06/13/fact-sheet-nato-summit-revitalizing-the-transatlantic-alliance/

Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.

U.S. Department of State

The Lessons of 1989: Freedom and Our Future