Département d’État des États-Unis
Bureau du porte-parole
Le 25 janvier 2021

Le département d’État des États-Unis et les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) des États-Unis rappellent à tous les voyageurs qu’à compter de demain, 26 janvier, tous les passagers aériens âgés de deux ans ou plus arrivant aux États-Unis devront fournir la preuve d’un test COVID-19 négatif ou la preuve d’un rétablissement de la COVID-19 avant l’embarquement. Ce décret s’applique à la fois aux ressortissants étrangers et aux citoyens américains. Pour plus d’informations sur les exigences en matière de tests, veuillez consulter le site : Requirement for Proof of Negative COVID-19 Test or Recovery from COVID-19 for All Air Passengers Arriving in the United States | CDC  (Obligation de fournir une preuve de test COVID-19 négatif ou de rétablissement de la COVID-19 pour tous les passagers aériens arrivant aux États-Unis | CDC).

Les citoyens américains doivent reconsidérer les voyages non essentiels à l’étranger. Les personnes qui doivent se rendre à l’étranger à la suite de la mise en œuvre de ce décret doivent être particulièrement attentives aux points suivants :

  • Vous pourriez avoir des difficultés à accéder à un test. La disponibilité des tests et les délais d’exécution varient considérablement selon les régions du monde. Consultez le site Web de l’ambassade des États-Unis de votre ou vos destinations prévues pour obtenir des informations sur les options de dépistage. Que comptez-vous faire pour vous assurer que vous pourrez effectuer un test qui répond à cette exigence afin de rentrer chez vous à temps ?
  • Vous pourriez être testé(e) positif(ve) et devoir rester à l’étranger. De nombreuses personnes infectées par le virus qui provoque la COVID-19 sont asymptomatiques et ne savent pas qu’elles sont porteuses du virus. Si votre test est positif, vous ne pourrez pas rentrer chez vous comme prévu. Que comptez-vous faire au cas où vous ne pourriez pas rentrer chez vous pendant plusieurs semaines ? Où séjournerez-vous ? Comment allez-vous financer votre séjour ?
  • Vous pourriez avoir des difficultés à accéder aux soins médicaux ou à les financer. Les voyageurs doivent savoir que la disponibilité et la qualité des soins de santé varient selon les régions du monde et que les assurances maladie privées pourraient ne pas couvrir les frais engagés à l’étranger. Votre assurance maladie couvrira-t-elle vos frais d’hospitalisation ou autres frais médicaux à l’étranger ? Avez-vous une assurance voyage qui couvre l’évacuation médicale vers les États-Unis, et inclut-elle la COVID-19 parmi les éléments couverts ?

Le département [d’État] et les CDC continuent de recommander vivement aux citoyens américains de reconsidérer leurs voyages à l’étranger et de reporter tous les déplacements non essentiels. Si vous devez voyager à l’étranger, nous vous recommandons de consulter l’ensemble des conseils aux voyageurs du département d’État pour votre ou vos destinations sur travel.state.gov et de vous inscrire au programme Smart Traveler Enrollment Program (http://STEP.state.gov) pour recevoir les mises à jour importantes de l’ambassade ou du consulat des États-Unis le plus proche. Vous devez vous procurer une assurance voyage qui couvrira l’évacuation médicale, y compris pour la COVID-19, vers les États-Unis, au cas où vous seriez gravement malade. Nous demandons également à ceux qui envisagent de voyager à l’étranger d’examiner les recommandations des CDC relatives aux voyages par pays et leurs directives générales pendant la pandémie de COVID-19, disponibles sur le site https://www.cdc.gov/coronavirus/2019-ncov/travelers/index.html. Les citoyens américains à l’étranger doivent également suivre attentivement les conseils des autorités locales de santé publique et d’immigration sur le lieu de leur séjour.

Pour les demandes de renseignements de la presse, veuillez contacter CAPRESSREQUESTS@state.gov.


Voir le contenu d’origine : https://www.state.gov/negative-covid-19-test-required-for-travel-to-the-united-states-beginning-january-26/

Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.

U.S. Department of State

The Lessons of 1989: Freedom and Our Future