Département d’État des États-Unis
Bureau du porte-parole
Le 26 juillet 2021
Compte rendu

Ce qui suit est attribuable au porte-parole Ned Price :

La sous-secrétaire d’État Wendy Sherman s’est rendue en république populaire de Chine (RPC) pour y rencontrer le conseiller d’État et ministre des Affaires étrangères, Wang Yi, ainsi que d’autres responsables de la RPC, les 25 et 26 juillet. La sous-secrétaire a exprimé les sincères condoléances des États-Unis pour les vies perdues dans les inondations dévastatrices de la province du Henan cette semaine. La sous-secrétaire et le conseiller d’État Wang ont eu une discussion franche et ouverte sur une série de questions, ce qui démontre l’importance de maintenir des lignes de communication ouvertes entre nos deux pays. Ils ont discuté des moyens de fixer les conditions d’une gestion responsable des relations entre les États-Unis et la Chine. La sous-secrétaire a souligné que les États-Unis se félicitent de la farouche concurrence que se livrent nos pays, que nous avons l’intention de continuer à renforcer notre propre compétitivité, mais que nous ne cherchons pas à entrer en conflit avec la RPC.

La sous-secrétaire a fait part de ses préoccupations en privé, comme nous l’avons fait en public, au sujet d’une série d’actions de la RPC qui vont à l’encontre de nos valeurs et de nos intérêts ainsi que de ceux de nos alliés et partenaires, et qui sapent l’ordre international fondé sur des règles. Elle a notamment fait part de nos préoccupations concernant les droits humains, notamment la répression antidémocratique de Beijing à Hong Kong, le génocide et les crimes contre l’humanité en cours dans le Xinjiang, les abus au Tibet ainsi que la limitation de l’accès aux médias et de la liberté de la presse. Elle a également évoqué nos préoccupations concernant le comportement de Beijing dans le cyberespace, dans le détroit de Taïwan et dans les mers de Chine orientale et méridionale.

La sous-secrétaire a également évoqué le cas des citoyens américains et canadiens détenus en RPC ou frappés d’une interdiction de sortie du territoire et a rappelé aux responsables de la RPC que les personnes ne sont pas des monnaies d’échange. La sous-secrétaire a réitéré ses préoccupations quant aux réticences de la RPC à coopérer avec l’Organisation mondiale de la santé et à autoriser une deuxième phase d’enquête en RPC sur les origines de la COVID-19. Dans le même temps, la sous-secrétaire a affirmé l’importance de la coopération dans des domaines d’intérêt mondial, tels que la crise climatique, la lutte contre les stupéfiants, la non-prolifération et les préoccupations régionales, notamment la Corée du Nord, l’Iran, l’Afghanistan et la Birmanie.


Voir le contenu d’origine : https://www.state.gov/deputy-secretary-shermans-visit-to-the-peoples-republic-of-china/

Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.

U.S. Department of State

The Lessons of 1989: Freedom and Our Future